©2017 Revue prémices 

LISTE DE DIFFUSION

Sortie du troisième numéro : "Où est le pouvoir ?"

29.1.2019

Le troisième numéro de la revue, consacré au pouvoir et la théorie néolibérale du gouvernement, paraîtra le 6 février 2019.

 

 

La crise que traversent aujourd’hui les démocraties libérales a tous les traits d’une crise du pouvoir. Il n’est pas une démocratie occidentale où la remise en cause du « système » ne constitue le cœur du discours des forces politiques contestataires qui se revendiquent du populisme ou du nationalisme et gagnent chaque jour davantage de terrain. Ces revendications politiques expriment pour une large part l’idée que les gouvernements successifs des dernières décennies n’ont pas été capables de prendre la mesure de la crise du lien social qui touche aujourd’hui nos sociétés ou du moins d’y remédier. La montée des inégalités et du sentiment de relégation qui l’accompagne, l’insuffisance ou l’inadéquation des réponses politiques apportées aux crises environnementale ou migratoire sont autant de facteurs qui rendent compte de la défiance dont font aujourd’hui l’objet les gouvernements. La critique contemporaine du pouvoir va donc plus loin que la simple remise en cause de l’action gouvernementale, qui n’est condamnée que comme symptôme et vecteur d’une organisation jugée insatisfaisante de la société. Il en résulte que la crise du pouvoir est étroitement liée à une crise du savoir politique, et plus particulièrement du discours néolibéral, en tant que la considération du néolibéralisme constitue le dénominateur commun des différents discours politiques actuels.

 

Les travaux réunis ici se proposent ainsi d’envisager la définition du néolibéralisme comme théorie de la société et programme politique à partir des analyses développées par Michel Foucault lors de ses cours au Collège de France et d’en penser tant la force que les limites.

 

Convaincus que nous avons toujours à espérer de l’action politique, professeurs, jeunes chercheurs et universitaires, s’efforcent ici de définir ce que pourrait être un  « art de gouverner » soucieux de faire vivre l’ambition de l’émancipation et du progrès social exprimée par les revendications de justice.

 

Sommaire 

 

OÙ EST LE POUVOIR ? 

p.06

 

DE L’ANALYTIQUE DES POUVOIRSAU « PROBLÈME » DU NÉOLIBÉRALISME

Jean-François Suratteau

p.10

 

EXCÈS ET IMPASSES DU NÉOLIBÉRALISME APPLIQUÉ À LA JUSTICE PÉNALE

Etienne Lauret

p.62

 

LE SOCIALISME ET LA POLITIQUE DES MODERNES

Dialogue avec Bruno Karsenti

p.84

 

L’ÉTAT ET LA RÉFLEXIVITÉ SOCIALE
LES LIMITES DE L’ART NÉOLIBÉRAL DE GOUVERNER

Nathan Cazeneuve

p.110

 

ALTHUSSER ET FOUCAULT, CRITIQUES DU DROIT POLITIQUE MODERNE

Audrey Benoit

p.148

 

UNE NOUVELLE MANIÈRE DE VIVRE ENSEMBLE

Dialogue avec Judith Butler

p.174

 

DANS L’IMMÉDIAT, OBÉIR

Francis Haselden

p.184

 

LE POUVOIR POLITIQUE DES IMAGES

Dialogue avec Patrick Boucheron

p.196

 

GENÈSE INTELLECTUELLE ET SENTIMENTALE DU NÉOLIBÉRALISME
Emmanuel Phatthanasinh

p.216

 

DU PEUPLE IDÉAL AU PEUPLE À CONSTRUIRE

Tristan Duval-Cos

p.234

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À ne pas manquer

Séminaire - L'État social et la construction européenne (EHESS)

20.01.2019

1/1
Please reload

Actualités
Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle